Histoire du village

Montbovon petit village de la magnifique vallée de l' lntyamon, blotti au pied de la pyramide de Corjon. Au nord d’un cirque de montagnes qui lui enlèvent du soleil en hiver, à la sortie du pittoresque mais froid défilé de La Tine.
Placé l’extrême pointe sud du canton de Fribourg, Montbovon voisine avec le Pays-d’Enhaut, avec la population duquel il entretient de bonnes et amicales relations.

Montbovon, dont le nom a plusieurs fois été modifié, apparaît au milieu du 13ème siècle, en 1255, d’après certains documents. Le nom du village subit au cours des siècles de nombreuses transformations, passant tour à tour de Montbovonis à Montisbovonis, Monbovon, Mons Bovum, Mons Bovarium, Mont Bovon, etc.. Mais il semble bien que la véritable origine soit Mont de Bovon, c’est-à-dire la montagne d’un propriétaire dénommé Bovon (nom de famille connu dans la Gruyère au 12ème siècle). Le territoire communal faisait partie du Comté de la Gruyère. En 1555. lors du partage du Comté, il devint fribourgeois et, en 1798, les bailliages étant abolis, il fit partie du district de la Gruyère.

Le premier village groupait ses maisons au-dessus des falaises de la Sarine, sur l’emplacement actuel de la scierie. À la suite d’une épidémie de peste, on brûla une partie des habitations pour éviter la propagation du terrible fléau. Le village fit reconstruit à l’endroit actuel.
Pendant plusieurs siècles, Montbovon a vu passer les caravanes de mulets et de chevaux qui transportaient les marchandises entre le Gessenay, le Pays d’Enhaut et les rives du Léman, on empruntant l’ancien chemin Montbovon – Allières - Col de Jaman - Riviera.

Les habitants de Montbovon furent primitivement rattachés à la paroisse de Broc, puis durant fort longtemps celle d’Albeuve, dont ils se séparèrent en 1621. Ils construisirent 2 églises et 3 chapelles en 5 siècles. En 1515, la première chapelle dédiée à Saint Grat, en 1621 la première église, en 1721 la chapelle d'Allières dédiée à Sainte Marie-Madeleine, en 1897, l’église actuelle, enfin, en 1941, l’oratoire de la Gaulaz, petite chapelle dédiée à Notre Dame de la Paix. En février 1990, la chapelle d’Allières fut emportée par un glissement de terrain (coulée de boue). On entreprit la reconstruction d’un nouvel édifice en 1996.

2002 Naissance de la nouvelle commune Haut-Intyamon après la fusion des 4 communes Montbovon, Lessoc, Neirivue et Albeuve.

Related Images: